complement alimentaire
Compléments alimentaires

Quels compléments alimentaires pour avoir une belle peau ?

Dans notre quête incessante d’une peau radieuse et d’apparence jeune, il est crucial de connaître les différents compléments alimentaires et leurs actions sur la peau. Dans cet article, nous vous guidons à travers le dédale des macronutriments et des micronutriments qui peuvent réellement transformer l’état de votre peau, rendant sa beauté non seulement visible mais durablement ancrée dans votre bien-être général.

Les nutriments pour une belle peau

La peau, cet organe extérieur si révélateur de notre santé interne, nécessite un apport constant de macros et micronutriments pour rester en bonne santé. Étant l’organe directement en contact avec le monde extérieur, il subit constamment des agressions par le chaud, le froid, le vent ou encore la pollution atmosphérique. D’une manière global nous avons les éléments suivants qui sont indispensables pour notre peau :

  • Les antioxydants (micronutriments)
  • Les lipides (macronutriments)
  • Les minéraux et oligo-éléments (micronutriments)
  • Vitamines (micronutriments)

Ces éléments, essentiels à la régénération cellulaire, agissent comme de véritables boucliers, protégeant la peau des agressions extérieures et contribuant à maintenir un teint frais et éclatant. Imaginez ces nutriments comme les pièces maîtresses d’un puzzle complexe, où chaque pièce est cruciale pour compléter l’image d’une peau parfaitement saine.

Les bonnes habitudes pour minimiser les problèmes de peau

Pour maintenir une peau saine et minimiser les problèmes cutanés, adopter de bonnes habitudes au quotidien est essentiel. Une routine de soin appropriée, associée à un mode de vie sain, peut grandement contribuer à améliorer l’état de votre peau. Voici quelques conseils clés pour prendre soin de votre peau et réduire les risques de problèmes dermatologiques :

  1. Nettoyage doux : commencez et terminez votre journée par un nettoyage doux pour éliminer les impuretés sans agresser votre peau. Utilisez des nettoyants adaptés à votre type de peau et évitez les produits contenant des ingrédients irritants. Vous avez la possibilité d’identifier la composition de votre produit avec l’application gratuite Yuka.
  2. Hydratation : Une peau bien hydratée est plus résistante. Appliquez quotidiennement un hydratant adapté à votre type de peau pour maintenir sa barrière protectrice et prévenir la sécheresse. N’attendez pas d’avoir la sensation de soif pour vous hydrater notamment en hiver.
  3. Protection solaire : Le soleil peut causer des dommages considérables à votre peau. Utilisez un écran solaire avec un SPF adapté tout au long de l’année pour protéger votre peau des rayons UVA et UVB. A savoir que la protection solaire a une action protectrice optimale sur une durée définie. Une crême avec un indice 50+ protègera votre peau de façon optimale sur 1h.
  4. Une alimentation équilibrée : Une alimentation riche en fruits, légumes, protéines maigres et acides gras oméga-3 favorise une peau saine. Les aliments riches en acides gras saturées (trans fat) ou en sucre raffinée comme le Nutella provoque des éruptions cutanées.
  5. Un sommeil suffisant : Le manque de sommeil peut accentuer les problèmes de peau comme les cernes et le teint terne. Visez entre 7 à 9 heures de sommeil par nuit pour permettre à votre peau de se régénérer. Cette fourchette est adaptable en fonction de votre activité sportive. L’application payante sur IOS “Sleep Cycle” peut vous aider à mieux gérer cela (alternative Android –> “Sleep”)
  6. La gestion du stress : Le stress peut exacerber les problèmes de peau comme l’acné et l’eczéma. Pratiquez des activités relaxantes telles que la méditation, le yoga nidra ou toute activité qui vous aide à vider votre esprit.
  7. Éviter de toucher votre visage : Vos mains peuvent transférer des bactéries et des impuretés à votre peau, contribuant à des éruptions cutanées. Faites un effort conscient pour garder vos mains loin de votre visage autant que possible.
  8. Exfoliation modérée : L’exfoliation peut aider à éliminer les cellules mortes de la peau, mais elle doit être faite avec modération pour éviter d’irriter la peau. Optez pour des exfoliants doux adaptés à votre type de peau et limitez leur utilisation à une ou deux fois par semaine maximum.

En intégrant ces habitudes dans votre routine quotidienne, vous pouvez non seulement améliorer l’aspect de votre peau mais aussi renforcer sa santé à long terme. Toutefois, si vous rencontrez des problèmes de peau persistants, n’hésitez pas à consulter un dermatologue pour obtenir des conseils personnalisés.

Les omégas 3

Parlons des acides gras oméga-3, véritables alliés d’une peau en pleine santé. Leur action anti-inflammatoire aide à apaiser les rougeurs et irritations, tout en nourrissant la peau de l’intérieur pour un aspect souple et hydraté.

omega 3

Les oméga-3 pour prévenir de l’acné

Les acides gras oméga-3, particulièrement l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA), jouent un rôle crucial dans la santé de la peau et ont démontré leur efficacité dans la prévention et le traitement de l’acné. Une étude scientifique rigoureuse a exploré l’impact de la supplémentation en oméga-3 sur les individus souffrant d’acné légère à modérée. Dans cette étude, les participants ont été divisés en trois groupes, dont l’un a reçu une dose quotidienne de 2 000 mg combinant EPA et DHA, pendant une période de 10 semaines.

Les résultats de cette recherche ont été significatifs et prometteurs. Les participants ayant reçu la supplémentation en oméga-3 ont observé une réduction notable des lésions inflammatoires et non inflammatoires liées à l’acné. Cette amélioration a été corroborée par les évaluations subjectives des patients eux-mêmes, qui ont rapporté une perception positive des changements dans l’état de leur peau. De plus, des analyses histologiques des lésions d’acné ont révélé une diminution de l’inflammation. Ces analyses ont été effectuées en utilisant des colorations à l’hématoxyline et à l’éosine, ainsi que par l’évaluation de l’intensité de la coloration immunohistochimique pour l’interleukine-8, un marqueur de l’inflammation.

L’un des aspects les plus remarquables de cette étude est l’absence d’effets secondaires sévères rapportés, soulignant la sécurité de la supplémentation en oméga-3 comme approche thérapeutique. Cette caractéristique est particulièrement importante, car elle offre une alternative ou un complément aux traitements conventionnels de l’acné, qui peuvent parfois entraîner des effets indésirables notables.

Source de l’étude : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24553997/

Les oméga 3 contre l’inflammation cutanée

Les eicosanoïdes jouent un rôle intégral dans les mécanismes homéostatiques liés à la santé et à l’intégrité structurelle de la peau. Ils médient également les événements inflammatoires développés en réponse à des facteurs environnementaux, tels que l’exposition aux rayonnements ultraviolets, et à des troubles inflammatoires et allergiques, y compris le psoriasis et la dermatite atopique. Cet article de revue discute des aspects biochimiques liés au métabolisme des eicosanoïdes cutanés, de la contribution de ces autacoïdes puissants à l’inflammation de la peau et aux conditions associées, et considère l’importance de la supplémentation nutritionnelle avec des bioactifs tels que les acides gras polyinsaturés oméga-3 et oméga-6 et les antioxydants d’origine végétale comme moyen de traiter les problèmes de santé de la peau.

Source de l’étude : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22521864/

Ces études soulignent l’importance potentielle des acides gras oméga-3 dans le traitement de l’acné et de l’inflammation cutanée, offrant une perspective intéressante sur l’utilisation des omega 3.

Le collagène marin Naticol

collagene marin

Le collagène marin, notamment le Naticol, s’est révélé être très efficace contre le vieillissement cutané. Une étude randomisée, contrôlée par placebo et menée en aveugle a démontré l’efficacité d’un supplément de collagène sur l’hydratation, l’élasticité, la rugosité et la densité de la peau. Cette recherche, publiée dans la revue Nutrients en 2019, a impliqué 72 femmes en bonne santé âgées de 35 ans et plus. Les participantes ont été divisées en deux groupes : l’un recevant un complément alimentaire contenant 2,5 g de peptides de collagène, et l’autre un placebo, pendant douze semaines.

Les résultats de l’étude ont été significatifs. Le groupe ayant consommé le supplément de collagène a montré une amélioration notable de l’hydratation, de l’élasticité, de la rugosité et de la densité de la peau par rapport au groupe placebo. Ces différences étaient statistiquement significatives pour tous les paramètres testés. De plus, les effets positifs observés ont été largement conservés pendant les quatre semaines de suivi, même après l’arrêt de la prise du produit test. Ces effets mesurés étaient pleinement cohérents avec les évaluations subjectives des participantes à l’étude, soulignant l’efficacité perçue du collagène marin Naticol dans l’amélioration de la santé et de l’apparence de la peau.

Pour plus d’informations, consultez l’article complet sur PubMed.

Ces découvertes mettent en lumière le potentiel du collagène marin Naticol comme une solution naturelle et efficace pour combattre les signes du vieillissement cutané, offrant une option prometteuse pour ceux qui cherchent à maintenir une peau saine et jeune.

Qu’est-ce que le label Naticol ?

Le label Naticol représente une marque de distinction dans le monde des compléments alimentaires, spécifiquement axée sur le collagène marin de haute qualité. Ce label garantit que le collagène est extrait selon des procédés respectueux de l’environnement et de la durabilité des ressources marines. Les produits estampillés Naticol sont issus de poissons pêchés dans des zones contrôlées, assurant une traçabilité complète depuis leur origine jusqu’au consommateur.

Le zinc, un oligo-élément important

zinc

Efficacité du zinc sur l’excès de sebum

Le zinc est reconnu pour ses multiples bienfaits sur la peau, notamment pour son action régulatrice sur la production de sébum. Cette propriété fait du zinc un allié précieux dans la lutte contre les peaux grasses et les problèmes dermatologiques qui y sont associés, comme l’acné.

Des études scientifiques ont démontré que le zinc agit en inhibant l’activité de la 5-alpha réductase, une enzyme impliquée dans la synthèse du sébum. En réduisant l’activité de cette enzyme, le zinc contribue à diminuer la production de sébum, aidant ainsi à contrôler les brillances et à réduire l’apparence des pores dilatés. Une étude publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology a observé une nette amélioration de l’état de la peau chez les participants souffrant d’acné légère à modérée après un traitement à base de zinc, confirmant son efficacité dans la régulation du sébum.

En outre, le zinc possède des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes, qui contribuent à apaiser la peau et à prévenir les éruptions cutanées. Ces caractéristiques font du zinc un composant essentiel dans les traitements destinés aux peaux à tendance acnéique.

Sources : Efficacy of Zinc in the Treatment of Acne: A Review of the Literature”, Journal of the American Academy of Dermatology.
“The role of zinc in the treatment of acne: A review of the literature”, Dermatologic Therapy.

L’efficacité du zinc contre l’acné vulgaire

Le zinc s’est révélé être un traitement efficace contre l’acné vulgaire, offrant une alternative aux antibiotiques comme la minocycline. Bien que la minocycline ait montré une efficacité supérieure dans la réduction des lésions inflammatoires, le zinc a l’avantage d’être bien toléré avec moins d’effets secondaires. Cette caractéristique fait du zinc une option viable pour ceux qui cherchent des traitements alternatifs à long terme pour l’acné, en particulier compte tenu des préoccupations croissantes liées à la résistance aux antibiotiques.

Source : Essai clinique multicentrique randomisé, comparatif, contrôlé en double aveugle sur l’innocuité et l’efficacité du gluconate de zinc par rapport au chlorhydrate de minocycline dans le traitement de l’acné vulgaire inflammatoire

En résumé, le zinc se présente comme un élément clé dans le traitement des troubles cutanés. Il permet la réduction de l’acnée vulgaire, une réduction de l’excès de sebum et le boost du renouvellement cellulaire. Le choix du bisglycinate de zinc pour sa meilleure biodisponibilité peut améliorer les résultats, faisant de cette forme de zinc une option préférable pour ceux qui cherchent à maximiser la santé de leur peau.

Pourquoi privilégier le bisglycinate de zinc au gluconate de zinc ?

Le bisglycinate de zinc a démontré une biodisponibilité supérieure par rapport au gluconate de zinc, augmentant significativement l’absorption orale du zinc de 43,4%. Cette meilleure biodisponibilité signifie que le corps peut utiliser le zinc plus efficacement, ce qui est particulièrement important pour le traitement des carences en zinc et l’amélioration de la santé de la peau. La sécurité et la bonne tolérance du bisglycinate de zinc renforcent son attrait comme forme de supplémentation préférée

Source : Une étude de biodisponibilité comparant deux formulations orales contenant du zinc (bis-glycinate de Zn vs gluconate de Zn) après une administration unique à douze volontaires féminines en bonne santé

La vitamine A

vitamine A

La vitamine A, un micronutriment liposoluble, joue un rôle crucial dans le maintien d’une peau saine et la cicatrisation des plaies. Ses formes actives, notamment les rétinoïdes comme l’acide rétinoïque et le rétinal, sont essentielles pour une multitude de fonctions biologiques importantes, allant de la régulation de la croissance cellulaire à l’immunité et à la vision.

Régénération et réparation de la peau

Les rétinoïdes, dérivés de la vitamine A, sont reconnus pour leur capacité à réguler la croissance et la différenciation de nombreux types de cellules cutanées. Leur présence stimule le renouvellement épidermique, accélère la réépithélialisation* et restaure la structure épithéliale dans les tissus blessés. L’acide rétinoïque, en particulier, a démontré sa capacité à inverser les effets inhibiteurs des stéroïdes anti-inflammatoires sur la cicatrisation des plaies, en plus de favoriser la production de composants de la matrice extracellulaire tels que le collagène de type I et la fibronectine, et d’augmenter la prolifération des kératinocytes et des fibroblastes.

réépithélialisation : nouvelle reconstruction de l’épithélium (tissu mince formé de couches de cellules juxtaposées qui recouvre le corps, les cavités internes ou constitue les glandes) lors de la cicatrisation.

Renforcer l’immunité et le microbiome cutanés

La vitamine A est également vitale pour l’immunité cutanée. Les déficiences en vitamine A sont liées à une réponse immunitaire affaiblie et à une susceptibilité accrue aux infections cutanées et aux maladies inflammatoires de la peau. Les recherches récentes mettent en lumière le rôle des dérivés de la vitamine A dans la régulation des régulateurs immunitaires innés, favorisant ainsi l’immunité de la peau et le maintien d’un microbiome cutané sain.

Effets sur les cheveux et la pigmentation de la peau

La vitamine A influence de manière dose-dépendante les cellules souches des follicules pileux, affectant le cycle capillaire, la cicatrisation des plaies et les cellules souches mélanocytaires. Les niveaux de rétinoïdes diminuent lorsqu’ils sont exposés aux UV dans la peau, soulignant l’importance de la vitamine A dans la protection contre les dommages induits par le soleil et dans les processus de pigmentation.

Avis de non-responsabilité médicale : la vitamine A n’est pas conseillé dans certaines situations. Nous vous conseillons de consulter un professionnel de santé avant d’en prendre.

Sources : Le rôle de la vitamine A dans la cicatrisation des plaies – Pubmed
Mettre en lumière le rôle de la vitamine A dans l’immunité innée de la peau et le microbiome cutané : une revue narrative – Pubmed
Vitamine A – Examine.com

Une base alimentaire non transformée et saine

Enfin, il est essentiel de souligner l’impact d’une alimentation riche en nutriments et antioxydants sur la santé de la peau. Ce que nous ingérons se reflète à l’extérieur, renforçant l’adage selon lequel la beauté vient de l’intérieur.

En conclusion, l’approche vers une belle peau est holistique, impliquant une synergie entre compléments alimentaires, soins adaptés et une alimentation équilibrée. Nous vous encourageons à prendre ces informations en compte, tout en écoutant les besoins uniques de votre peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *